Just Working

logo-justworking

De nombreux travailleurs salariés aspirent à devenir freelance pour échapper à la hiérarchie et embrasser l’indépendance professionnelle. Cette liberté apparente peut sembler attrayante, mais il est essentiel de comprendre que devenir freelance signifie également devenir entrepreneur, avec toutes les responsabilités que cela implique.

Avant de se lancer, il est crucial de se poser les bonnes questions et de suivre quelques étapes essentielles. Cela inclut définir clairement son domaine d’activité, évaluer la demande pour ses services, comprendre les implications fiscales et administratives, ainsi que choisir le statut juridique le plus adapté. Il est également recommandé de constituer un réseau de soutien, de développer des compétences en gestion d’entreprise et éventuellement de tester son projet en amont, par exemple à travers le portage salarial. La plateforme justworking a enquêté sur le sujet ! Suivez-nous

Comment définir un travailleur indépendant ou un freelance ?

Le travail en freelance est caractérisé par l’indépendance du travailleur qui gère seul son activité, sans employé ni patron direct. Cette forme d’emploi n’est pas définie comme un statut juridique à part entière, mais les freelances peuvent choisir parmi plusieurs options. Les entreprises individuelles (EI) et le régime de la micro-entreprise sont les plus courants en raison de leur simplicité fiscale et de leur flexibilité, particulièrement appréciées dans les services où les coûts de gestion sont réduits.

La micro-entreprise offre des avantages supplémentaires, comme une exonération de charges sociales la première année, et peut bénéficier de l’ACCRE pour soutenir la création d’entreprise. Beaucoup de freelances, en particulier ceux commençant par ce statut, peuvent également opter pour une forme plus complexe, telle qu’une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL), afin de bénéficier des avantages d’une personne morale tout en restant relativement simple sur le plan administratif.

Les freelances qui préfèrent protéger leurs biens personnels peuvent envisager des options plus récentes comme l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ou la société d’exercice libérale à responsabilité limitée (SELARL), qui offrent une séparation plus nette entre les biens personnels et professionnels.

Pour sécuriser leurs revenus tout en testant leur projet, certains freelances commencent par travailler sous contrat avec une société de portage salarial. Ce modèle permet au freelance d’être salarié tout en conservant une certaine autonomie et en bénéficiant de la sécurité sociale offerte par l’entreprise de portage.

En outre, les artistes freelances peuvent choisir de s’inscrire à la Maison des Artistes, une structure qui offre un soutien spécifique aux professionnels des arts.

Quels sont les atouts du travail en Freelance ?

Le travail en freelance offre de nombreux avantages, parmi lesquels :

Liberté

Vous bénéficiez d’une grande liberté dans la gestion de votre emploi du temps. Vous pouvez choisir où travailler, y compris à l’étranger, et organiser votre journée selon vos préférences. De plus, vous avez la liberté d’accepter ou de refuser des missions selon vos intérêts et disponibilités.

Polyvalence

Travailler en freelance nécessite de développer et d’utiliser un large éventail de compétences. En plus de votre domaine d’expertise principal, vous devez gérer tous les aspects de votre entreprise : stratégie, communication, comptabilité, fiscalité, etc. Cette polyvalence vous permet de continuellement enrichir vos compétences et d’élargir vos connaissances.

Indépendance

En tant que freelance, vous êtes votre propre patron et n’avez pas de compte à rendre à des associés. Vous pouvez prendre toutes les décisions concernant votre activité de manière autonome.

Être Freelance : Quels sont les inconvénients ?

Exercer une activité en freelance comporte plusieurs inconvénients à prendre en considération :

Solitude : Travailler en freelance signifie souvent travailler seul, ce qui peut être difficile à supporter pour certains. La responsabilité totale repose sur vos épaules, sans pouvoir partager les décisions ou les soucis avec des collègues.

Responsabilité individuelle : En tant qu’entrepreneur freelance, vous êtes seul responsable de vos actions et de vos choix. Il peut être délicat de prendre toutes les décisions sans avoir de feedback ou de support direct.

Couverture sociale limitée : Selon le statut juridique choisi, la protection sociale d’un freelance peut être moins avantageuse que celle d’un salarié. Les freelances doivent souvent cotiser à des régimes spécifiques pour la santé et la retraite, qui peuvent être moins complets que ceux des salariés, et ils ne bénéficient pas de l’assurance chômage.

Revenu instable : Trouver des missions régulières et bien rémunérées peut être un défi. Les revenus en freelance peuvent varier considérablement d’un mois à l’autre, ce qui nécessite une gestion financière rigoureuse pour faire face aux périodes de baisse d’activité.

Liste des métiers en freelance les mieux payés et les plus recherchés en 2024 ?

En 2024, plusieurs métiers freelances sont particulièrement attractifs, recherchés et offrent de bonnes opportunités sans craindre une forte concurrence excessive :

  • Rédacteur web SEO : Avec la demande croissante de contenu optimisé pour les moteurs de recherche, les rédacteurs web SEO sont essentiels pour aider les entreprises à améliorer leur visibilité en ligne.

 

  • Webdesigner : La création d’interfaces web attractives et fonctionnelles reste une compétence hautement demandée, tant pour les sites internet que pour les applications.

 

  • Consultant : En offrant leurs compétences spécialisées dans des domaines variés comme le marketing, la stratégie d’entreprise, ou la gestion de projet, les consultants freelances sont souvent sollicités pour leur expertise externe.

 

  • Graphiste : La conception graphique reste un élément clé pour les entreprises qui cherchent à se démarquer visuellement. Les graphistes freelances créent des logos, des visuels publicitaires, des illustrations.

 

  • Assistant virtuel : Les assistants virtuels aident les entrepreneurs et les petites entreprises à gérer leurs tâches administratives, leur planning, ou encore leur service client, et ce, en assurant des services administratifs à distance.

 

  • Community manager : Gérer la présence et l’engagement sur les réseaux sociaux est crucial pour les marques. Les community managers sont chargés de développer et de maintenir une communauté active et engagée.

 

Offrant à la fois une variété de missions et des opportunités de croissance, les métiers Freelance répondent à des besoins continus dans le marché du travail indépendant.

Pour plus d’informations, suivez régulièrement l’actualité justworking !